Kit du végétarien
Devenir végétarien : Pourquoi ? Comment ?

Le kit du végétarien en herbe, c'est une mine d'informations sur le végétarisme.

Devenir végétarien n'a jamais été aussi facile...

Aujourd'hui, grandes surfaces et commerces spécialisés proposent une foule de produits pour réussir tous vos repas, des plus simples aux plus élaborés :

* entrées et apéritifs : hoummous, caviar d'aubergines, tapenade, pâtés végétaux, tacos, tortillas, crackers...
* plats préparés : burgers végétaux, steaks de soja, galettes de céréales, nems végétariens, saucisses végétales, raviolis au tofu, au seitan ou aux légumes, sans parler de toutes les possibilités offertes par les légumes, céréales et légumineuses...
* ingrédients savoureux et variés : crème et laits de soja, d'amandes, etc. ; sauces toutes prêtes ou à faire soi-même...
* fromages (de soja) et desserts : yaourts et crème de soja aux fruits, à la vanille, au chocolat, à la noisette, sorbets...

Savez-vous que la nourriture végétarienne n'est pas seulement délicieuse, mais aussi excellente pour la santé ?

Faire les bons choix alimentaires, c'est garder la ligne, prévenir les crises cardiaques et même faire régresser une maladie cardiovasculaire.

Plusieurs études l'ont montré, les végétariens ont un système immunitaire plus performant que les consommateurs de viande et un taux de cholestérol inférieur, et ils risquent beaucoup moins de mourir d'une maladie cardiovasculaire ou d'un cancer.

En outre, la consommation de viande et de produits laitiers contribue au développement du diabète, de l'arthrite, de l'ostéoporose, de l'athérosclérose (obstruction et épaississement des artères), de l'obésité, de l'asthme et de l'impuissance sexuelle.

Fruits, légumes, céréales et légumineuses sont nos meilleurs alliés !

Pour aider les animaux, rien de tel que le végétarisme.

Dans les élevages industriels, veaux, vaches, cochons, poules, dindes, canards et d'autres animaux encore vivent dans des cages surpeuplées, sans soins vétérinaires, sans exercice, sans jamais voir la lumière du soleil ou respirer l'air frais, privés même du simple contact de l'herbe sous leurs pieds.

Ces êtres qui vivent, respirent, pensent, éprouvent sensations et sentiments et nous ressemblent sur tant de points, souffrent et meurent par millions chaque jour en France simplement pour que nous ayons le plaisir de manger un steak ou une tranche de jambon. Bien souvent, ils sont encore conscients quand ils sont égorgés, dépecés ou ébouillantés.

Par nos choix alimentaires, nous pouvons refuser de contribuer à ces horreurs quotidiennes.

En pleine forme !


En moyenne, les végétariens vivent six à dix ans de plus que les omnivores !
Le lien entre consommation de produits animaux et maladies cardiovasculaires, cancer, accidents vasculaires cérébraux, diabète, ostéoporose, obésité et d'autres maladies a été clairement établi.

Selon le docteur T. Colin Campbell, chercheur en nutrition à l'Université Cornell (l'une des plus réputées des États-Unis) et directeur de la plus importante étude épidémiologique jamais menée, « la grande majorité des cancers, maladies cardiovasculaires et autres maladies dégénératives pourrait être évitée simplement en adoptant un régime à base de végétaux ».

Mieux vaut prévenir que guérir !
Modifier son régime alimentaire est bien peu de chose par rapport à ce que représente un pontage coronarien, une paralysie provoquée par un accident vasculaire cérébral, une chimiothérapie ou une radiothérapie destinée à traiter un cancer.

Pour garder la santé, rien de tel que le végétarisme !

Poules, cochons et vaches stockent les produits chimiques dans leur chair et dans leur graisse.
La quasi-totalité des résidus toxiques (dioxine, pesticides, herbicides, hormones et antibiotiques) avalés par les Américains proviennent de la viande et des produits laitiers : 80 a 90 % des pesticides ainsi que 100 % de la dioxine et des hormones ! Et beaucoup de ces substances sont cancérigènes !

Le risque de maladies cardiovasculaires est 50 % plus élevé chez les mangeurs de viande que chez les végétariens. En fait, on constate que les risques de maladies cardiaques augmentent proportionnellement à la durée de consommation de viande.

La viande, les produits laitiers et les œufs sont totalement dépourvus de fibres et d'hydrates de carbone complexes, les nutriments que nous devrions le plus consommer. Par contre, ils sont très riches en graisses saturées et en cholestérol : ce qui nous mène tout droit à l'obésité, puis, à terme, aux artères obstruées et aux infarctus.

L'environnement

Manger de la viande, c'est condamner la planète

Matières premières

* La nourriture consommée par les seuls bovins permettrait de nourrir 8,7 milliards de personnes, soit plus d'humains qu'il n'y en a sur terre.
* Près de 40 % des céréales produites dans le monde sont destinées à l'alimentation du bétail, des volailles ou des poissons.

Énergie


* L'élevage est responsable de plus d'un tiers des matières premières et combustibles fossiles consommés par les États-Unis.

Eau

* Plus de 3 000 litres d'eau sont nécessaires pour produire un steak de 160 g, alors que le même poids de blé ne demande que 72 litres.
* Un végétalien consomme indirectement 1 000 litres d'eau par jour, contre 15 000 pour un mangeur de viande.

Pollution


* Un élevage industriel de cochons standard produit autant de déchets qu'une ville de 12 000 habitants.
* Les animaux d'élevage produisent 130 fois plus d'excréments que l'ensemble de la population humaine, soit près de 40 tonnes par seconde qui se déversent dans les rivières et contaminent la nappe phréatique.

Déforestation


* La forêt équatoriale cède peu à peu la place aux élevages de bovins. Pour produire un seul hamburger, c'est 5 m² qui partent en fumée !
* Plus de 38 % de la forêt amazonienne ont été rasés pour créer des pâturages depuis 1960.
* Un végétarien épargne plus de 4 000 m² de forêts chaque année.


PeTA France

http://www.petafrance.com/vegkit/default.asp
[ Ajouter un commentaire | commentaire(s) ]
Posté le 30/12/2007 à 10:18:53 (id:98226)
Les vraies victimes de la mode...
Les vraies victimes de la mode...

L'industrie de la fourrure tente de faire son come-back via la fourrure de lapins, qui, en raison de son faible coût, permet de toucher un public qui n'a pas forcément conscience de la souffrance endurée par les animaux. Une enquête exclusive, menée par l'association ANIMAL, révèle au grand jour la choquante et sanglante vérité qui se cache derrière les accessoires et vêtements constitués de fourrure de lapins.

Tout le monde a encore en tête les images de renards et chiens viverrins frappés contre le sol et dépecés vivants, de renards recevant une décharge électrique, ou encore de visons prisonniers de cages minuscules et entièrement grillagées. Mais peu connaissent les conditions d'élevage des lapins, dont la fourrure se retrouvera dans les rayons des magasins de prêt-à-porter.

Cette enquête, réalisée par ANIMAL/EcoStorm Productions, a reçu le soutien de Fourrure Torture, Anti-Fur Society et Rabbit Wise, pour la diffusion internationale.

Pour visionner la vidéo, cliquez sur le lien ci-dessous :
http://www.tvanimal.org

Enquête dans les élevages industriels

L'enquête de l'association portugaise ANIMAL révèle les conditions de vie atroces subies par les lapins en Europe, ainsi que le lien avec l'industrie de la fourrure. Pour la première fois, des caméras cachées témoignent de la cruauté associée à toute la chaîne de production. Dans les élevages visités par l'association, les lapins vivent dans des conditions exécrables, dans de minuscules cages grillagées, entourés par leurs déjections. Les taux de maladies, difformités et mortalité sont élevés. Dans une ferme de la région de Lourinhã, au Portugal, les enquêteurs de ANIMAL ont noté qu'un nombre important de lapins mourraient pendant la nuit. Certaines races de lapins sont gardés jusqu'à 4 ou 5 mois, pour améliorer la qualité de la fourrure. Cette dernière peut atteindre un prix plus élevé sur le marché international.

Les enquêteurs de ANIMAL ont assisté au chargement cadencé de plus d'un millier de lapins, en vue du transport vers l'abattoir. Les lapins sont jetés sans ménagement à l'intérieur de caisses en plastiques, pour y être entassés afin de gagner de la place pour le transporteur. Le propriétaire de l'abattoir destinataire des lapins, près de Bombarral, au Portugal, est l'un des principaux fournisseurs de fourrure de lapins portugaise. Il a déclaré aux enquêteurs qu'il produisait 100000 peaux par mois. Une fois arrivés à l'abattoir, les animaux sont suspendus à des crochets, puis égorgés. Les caméras cachées ont pu filmer des lapins qui tentaient vainement de se raccrocher à la vie, après avoir eu la gorge tranchée, et se tordaient de douleur. Dans le cycle de production qui s'ensuit, la fourrure est arrachée mécaniquement des carcasses, qui seront utilisées pour la viande.


Des conditions d'élevage atroces

Les lapins élevés en Europe vivent dans des conditions sordides. Chacun dispose seulement d'un espace de la taille d'une feuille A4. Les cages sont entièrement grillagées, même côté sol, provoquant des déformations aux pattes des animaux. Dans la nature, les lapins sont des animaux vivant dans des terriers et aimant creuser, courir et bondir. Or, dans les élevages industriels, les animaux sont privés de leurs besoins naturels. Le plafond est très bas, empêchant les lapins de bondir, ce qui leur cause de la frustration. Tout cela induit des problèmes physiologiques et des comportements répétitifs (stéréotypie : par exemple, ils mordent les barreaux de leur cage).

Des lapines sont élevées uniquement pour la reproduction. Seulement quelques jours après qu'elles ont mis bas, les mères reproductrices sont inséminées artificiellement. Elles sont gardées un mois avec les lapereaux, puis elles sont séparées de leurs petits. Elles mettent de nouveau bas quelques jours après. Elles sont donc presque continuellement à la fois en gestation et en phase d'allaitement, ce qui les épuise.


Un abattage brutal

Vers l'âge de 10 semaines, les lapins sont chargés dans un camion, par milliers, entassés dans des cages, qui sont empilées les unes sur les autres. Ils parcourent ensuite souvent de longues distantes, dans la chaleur de l'été ou le froid de l'hiver, à destination d'immenses abattoirs industriels, gérant plusieurs dizaines de milliers de lapins par semaine. Les lapins sont alors attachés par la patte arrière sur des chaînes d'abattage, ou ils sont étourdis par une décharge électrique, puis égorgés, saignés et dépecés.


La fourrure de lapins en France

Environ 70 millions de lapins sont abattus chaque année en France (Source FAO). Les plus gros abattoirs de lapins français revendent les peaux de 90 à 95 % des lapins abattus. Après avoir été salées ou congelées, ces peaux sont envoyées en Chine, directement ou après avoir transité par d'autres pays européens, comme l'Espagne et la Belgique notamment. En Chine, où les coûts de main d'œuvre sont très faibles, les peaux, provenant de divers pays, sont tannées, puis assemblées et sont utilisées pour confectionner des manteaux ou des accessoires (cols, manchons, écharpes, sacs, jouets, objets de décoration...). Les articles finis sont ensuite exportés, principalement vers l'Europe et les Etats-Unis. Parfois, les peaux tannées et assemblées sont directement envoyées en Europe (France, Italie, Espagne...), où les vêtements seront fabriqués. Les manteaux ou accessoires en fourrure de lapins achetés en France proviennent de fermes où les conditions d'élevages sont toutes sordides, que ce soit en Chine ou en Europe.

Ce grand manège international renforce l'opacité du secteur de la fourrure et permet à cette industrie d'exploiter encore davantage les animaux, pour un commerce que les professionnels de la fourrure déclarent être de plus en plus rentable.


Une prise de conscience internationale

Le nombre de chaînes de prêt-à-porter et de designers qui prennent la décision de ne plus vendre aucune fourrure, y compris celle de lapins, ne cesse de croître. Plusieurs directeurs de chaînes de prêt-à-porter ont déjà annoncé à Fourrure Torture ne plus vouloir commercialiser de fourrure, y compris de fourrure de lapins, à commencer par Zara (à la suite d'une campagne menée par CAFT et une coalition internationale) fin 2004, puis Promod, Camaïeu et la Redoute en début d'année 2006, et enfin Caroll et Décathlon. Fourrure Torture espère que la mobilisation contre tout type de fourrure va continuer de s'amplifier de part le monde et permettra alors de mettre un terme à une industrie basée sur l'exploitation et la mort des animaux.


Aidez-nous à continuer les enquêtes en Europe

Cette enquête à été menée par l'association ANIMAL (située au Portugal), qui fonctionne avec de faibles moyens financiers , tout comme Fourrure Torture.

Vous pouvez faire un don à l'association ANIMAL, en ligne via le système sécurisé Paypal, utilisé par de nombreux sites Internet. (il n'est pas nécessaire d'ouvrir un compte paypal) Si vous souhaitez aidez Fourrure Torture, vous pouvez aussi nous fournir des photocopies de tracts ou des timbres pour couvrir une partie des frais.

Merci d'avance à tout ceux qui nous permettrons de continuer à dénoncer l'industrie de la fourrure.

http://www.fourrure-tor...com/fourrure-lapin.html
[ Ajouter un commentaire | commentaire(s) ]
Posté le 15/01/2007 à 19:53:07 (id:66302)
Actions en faveur des animaux
PETA France : Appels à l'Action

Que ce soit la satisfaction d'acheter un produit non testé sur les animaux ou les bienfaits d'un régime végétarien ou végétalien pour la santé, agir concrètement pour les droits en faveur des animaux présente de nombreux avantages. Mais ceux qui en profitent par dessus tout sont les animaux, des êtres totalement dépendants de notre compassion et de notre engagement à les défendre.

Nous n'avons aucunement besoin d'exploiter les animaux. Et pourtant nous les torturons dans les laboratoires, les abattoirs, les cirques et les élevages pour la fourrure. Jamais les animaux n'organiseront une quelconque rébellion ou n'exigeront l'amélioration du traitement que leur infligent les humains. Leur sort dépend de tous celles et ceux qui sont témoins de leur souffrance et qui parleront en leur nom. Nous agissons en faveur des animaux parce que nous savons qu'ils souffrent.

Chaque seconde où nous n'avons pas agi, un chien abandonné est euthanasié ou un poulet pendu par une patte avant d'être abattu. Il est temps de faire preuve de compassion en commençant par commander un menu végétarien pour votre prochain repas, emmener vos enfants voir un spectacle sans animaux ou trouver un moyen d'être élégante sans porter de manteau de fourrure.

http://www.petafrance.com/action.asp
[ Ajouter un commentaire | commentaire(s) ]
Posté le 31/12/2006 à 12:07:58 (id:64285)
Message de PETA France
Vous habilleriez-vous avec la peau de votre chien ?

D'innombrables chiens, y compris des races domestiques telles que des chow-chow et des bergers allemands sont matraqués et dépeucés alors qu'ils sont encore conscients. Les chats sont étranglés avec des fils de fer, alors que d'autres meurent ébouillantés.

Pourquoi ? Parce qu'ils sont nés avec de la fourrure. Si vous pensez que l'industrie de la fourrure est cruelle, croyez-moi, c'est réellement pire que ce que vous pouvez vous imaginer. Vous pouvez regarder les séquences vidéo des enquêtes menées par PETA, qui révèlent comment les chiens et les chats sont traités, transportés et tués dans le commerce de la fourrure.

La fourrure de chiens et de chats, incluant celle d'animaux de compagnie volés, sont volontairement délabellisés afin de se frayer un passage jusque dans les magasins français ! N'importe qui qui achèterait quelconque vêtement avec de la fourrure pourrait très bien se voir porter le chat ou le chien bien aimé de quelqu'un d'autre et trouver ce cruel commerce choquant.

C'est la raison pour laquelle PETA lance une nouvelle campagne, basée sur notre précédente enquête menée en Chine pour persuader les principaux détaillants de ne plus vendre aucune fourrure. Jusqu'ici, nous avons eu des résultats positifs, principalement avec des détaillants aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en Allemagne - à titre d'exemple, les compagnies telles que J. Crew, Topshop et Mango ont accepté de ne plus vendre de fourrure.

Nous souhaitons avoir le même succès en France. Et c'est là, je l'espère, que vous pourrez nous aider.

Il est regrettable que la France possède le principal marché de la fourrure - afin de protéger les animaux, nous devons changer cela. En France, nous prévoyons d'informer le public acheteur, de mener des enquêtes et de faire pression afin que tout cela change, comme nous l'avons fait de manière efficace dans d'autres parties du monde.

C'est pourquoi je vous demande aujourd'hui de faire quelque chose de très important : devenez membre de PETA France. Nous voudrions identifier les personnes de compassion en France qui apporteront leur support vocal et/ou financier à nos campagnes et qui supporteront PETA dans ses actions afin de stopper l'abus et la souffrance animale.

Vous pouvez faire une grande différence pour les animaux en faisant deux choses, dès aujourd'hui :
1. Faites suivre ce message à toutes les personnes que vous connaissez, spécialement à ceux qui possèdent ou qui achètent de la fourrure, afin de leur faire connaitre la vérité à propos du cruel commerce de la fourrure.

2. Faites un don à PETA France et demandez à vos amis, parents et connaissances d'en faire autant. Il est possible de faire un don en ligne. Nous avons besoin de toute l'aide possible - la vie des animaux dépend de nos campagnes. Devenez membre de PETA aujourd'hui et faites une énorme différence pour les animaux !

Le meilleur ami de l'homme tué pour la fourrure.
http://www.petafrance.com/donateNow.asp

P.S : En tant que résultat de nombreuses négociations menées par PETA et par la pression de personnes remarquables, Polo Ralph Lauren a accepté le mois dernier, de retirer la fourrure des ses marchandises exportées dans le monde entier. C'est un grand pas rendu possible grâce au support de personnes comme vous. Aidez-nous s'il vous plait, à toujours mieux combattre la cruauté envers les animaux en faisant suivre ce mail à vos amis et en faisant un don dès aujourd'hui.
Merci beaucoup.
[ Ajouter un commentaire | commentaire(s) ]
Posté le 20/07/2006 à 19:09:34 (id:50555)
Informations Fourrure Torture.com
* Pétition contre la fourrure :
[url=http://www.fourrure-torture.com/petition-anti-fourrure.html[/url]

Cette pétition, lancée par Fourrure Torture, sera adressée aux différents organismes et sociétés impliqués dans l'industrie de la fourrure, afin de mettre un terme à la production, l'importation et la vente de fourrure.

Texte :

PÉTITION POUR L'ARRÊT DE LA PRODUCTION, DE L'IMPORTATION ET DE LA VENTE DE FOURRURE EN FRANCE
Par cette pétition, je demande l'abolition de l'industrie de la fourrure et soutiens les initiatives suivantes :
- la fin de l'élevage des animaux pour leur fourrure,
- l'interdiction complète du piégeage des animaux à fourrure,
- l'interdiction de l'importation de fourrure (peaux brutes, vêtements ou accessoires),
- l'interdiction de la vente de fourrure (manteaux, garnitures, accessoires...)

Des pays comme le Royaume-Uni et l'Autriche ont déjà interdit les élevages d'animaux à fourrure. D'autres ont aussi banni l'importation de fourrure de chats, de chiens ou de phoques. Plusieurs enseignes de vêtements ont également fait un pas vers la compassion en cessant la vente de toute fourrure animale.


* Afin de déculpabiliser les acheteurs honteux et séduire un public non averti, l'industrie de la fourrure annonce en boucle le "retour de la fourrure". Pourtant, de nombreuses chaînes de prêt-à-porter et des créateurs de mode ont pris la décision de ne pas cautionner ce cruel commerce.

Outre le fait de ne pas acheter de fourrure, une action simple consiste à se vêtir auprès d'enseignes qui n'en vendent pas tout au long de l'année. L'objectif est d'inciter ceux qui font perdurer ce commerce à rejoindre la liste des magasins "sans fourrure".

La liste des enseignes sans fourrure s'allonge :



*La Chine est devenue aujourd'hui le premier pays exportateur de fourrure.
Tout juste 2 semaines après la 1ère journée d'action en février, relayée par une trentaine d'associations dans le monde, autour de la coalition "International Anti-Fur Coalition", représentée en France par Fourrure Torture, le gouvernement chinois a fait, lors d'une conférence, la promesse d'améliorations pour les animaux. Cependant, ces déclarations sont bien loin de répondre à nos demandes.
Merci de diffuser l'appel au plus grand nombre, afin que les autorités chinoises prennent conscience de l'opposition au commerce de la fourrure dans le monde.
Pour obtenir toutes les coordonnées des ambassades de Chine et plus d'informations sur l'industrie de la fourrure, rendez-vous sur :



* La chasse aux phoques au Canada continue
Merci d'écrire à l'ambassade du Canada de votre pays, ainsi qu'au nouveau gouvernement canadien, afin de protester contre la cruelle chasse aux phoques.
Plus d'information, sur le site de Fourrure Torture dédié à lutter contre la chasse aux phoques :


Mobilisons-nous pour mettre fin à la chasse aux phoques au Canada !
L'abattage des phoques sur la banquise canadienne est commencé depuis ce samedi 25 mars 2006 : 325000 phoques vont se faire tuer cette année !

La chasse aux phoques est le plus grand massacre de mammifères marins dans le monde. Près d'un million de bébés phoques ont été abattus sur la banquise canadienne lors de ces 3 dernières années.

Chacun est invité à contacter le bureau du nouveau Premier Ministre canadien, ainsi que l'ambassade du Canada dans son pays, pour leur demander de mettre un terme à la chasse aux phoques :


Cabinet du Premier ministre
80, rue Wellington
Ottawa
K1A 0A2
Canada
Tel : 1-613-992-4211
Fax : 613-941-6900
Mail : pm@pm.gc.ca


Ambassade du Canada
35, avenue Montaigne
75008 Paris
FRANCE
Tel : 01-44-43-29-00
Fax : 01-44-43-29-99
Mail : paris@international.gc.ca

La pétition contre la chasse aux phoques est téléchargeable à partir de cette adresse :
http://www.chasse-aux-phoques.com/agir.html


Merci pour les animaux.


http://www.fourrure-torture.com
http://www.chasse-aux-phoques.com
[ Ajouter un commentaire | commentaire(s) ]
Posté le 13/04/2006 à 09:38:39 (id:35395)
         1         
Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS